Hôpitaux Privés ou Publics

C’est une étape importante, car c’est le début de la vie parentale.

La visite des lieux vous aidera également à faire votre choix. N’hésitez pas à poser toutes les questions dont vous avez besoin.  Vous pouvez également étudier notre Comparative des différentes cliniques et hôpitaux publiques que nous avons effectués pour vous.

Accouchement dans une clinique privée

Pour pouvoir accoucher en clinique, la 1ère condition est que l’on soit assuré en Privé ou ½ Privé. Si ce n’est pas le cas, un forfait d’environ 6000.- (la chambre à deux lits et les honoraires du gynécologue et du pédiatre non compris) peuvent vous être facturé.  Vous pouvez consulter les sites des différentes cliniques pour en savoir plus sur leurs prestations.

Si votre gynécologue travaille dans la clinique de votre choix, il sera probablement présent lors de votre accouchement, du moins pour la phase finale.

Votre accueil sera fait par des sages-femmes. Ce sont elles qui vous suivront durant le travail, sous la supervision du médecin. Il dirigera les décisions d’activ management, d’instrumentation (ventouse/forceps), de césarienne.

Il fera les gestes de l’accouchement et de l’épisiotomie (quasi systématique en clinique), c’est aussi lui qui suturera.

Les sages-femmes prendront soin de vous et de votre bébé après la naissance. Les cliniques sont mieux dotées que les hôpitaux en personnel et le confort est idéal. Nourriture, possibilité pour le père de dormir sur place.

En général vous êtes seule dans la chambre et profitez donc d’un confort et d’une tranquillité optimale.

 Accouchement dans un hôpital public

Si vous vous décidez pour un accouchement à l’hôpital et que vous souhaitez un accouchement physiologique, il est important de se pencher  sur la philosophie de la maternité

Vous pouvez questionner le personnel sur la prise en charge du suivi de grossesse (qui le fait, à partir de combien de semaine), sur le taux de provocations, sur la liberté de mouvement et de position durant le travail et l’accouchement, sur les moyens d’antalgie comme sur le taux de péridurale (environ 80% généralement).

Il convient de connaître la position de la maternité sur la pratique de l’épisiotomie, de l’instrumentation (ventouse/forceps) comme sur celle du clampage immédiat du cordon ombilical.

Il faut aussi savoir aussi que pendant l’accouchement, le nombre de soignant peut être important. Les hôpitaux sont des lieux de formation, cependant, généralement, vous ne pouvez être accompagnée que par une seule personne. C’est la sage-femme qui pratique les gestes au moment de la naissance. Le médecin est garant des instrumentations, sutures et césariennes.

Vous pouvez aussi demander comment sont accueillis les nouveau-nés. Restent-ils avec leur mère en continu ou sont-ils en pouponnière ? Comment le père est-il intégré ? Peut-il faire le peau à peau avec le bébé au cas où la mère ne le pourrait pas ? Peut-il dormir sur place ? Comment se déroulent les deux premières heures après la naissance ? La tranquillité de la nouvelle famille est-elle respectée, favorisant ainsi l’attachement et l’allaitement ? Quel est le nombre maximum de mamans dans la chambre ? deux ou cinq ?

En arrivant à la maternité le jour de l’accouchement, vous entrez dans un protocole établi. C’est à dire que vous devez avoir accouché X heures après avoir été déclarée en travail et qu’un certains nombres d’outils sont à disposition des professionnels pour faire accélérer le processus si nécessaire. Cela s’appelle l’activ management.

Dans un hôpital, le personnel restent 8 à 12h. Cela signifie que selon la durée de votre accouchement, vous allez rencontrer entre 6 et 30 personnes.

Les mères et leurs bébés restent hospitalisés en général 3 jours après un accouchement par voie basse et 5-6 jours après une césarienne. Si vous accouchez de votre premier enfant, vous sortirez avec un rendez-vous fixé avec la sage-femme indépendante de garde ou la sage-femme que vous aurez choisi au préalable, qui viendra selon les besoins jusqu’au 10eme jour de vie de l’enfant. Si vous avez besoin de plus, il faudra demander une prescription médicale.

Durant votre séjour à la maternité en division commune, vous partagerez votre chambre avec d’autres mamans et leurs bébés, ainsi qu’avec leurs visiteurs. Les Advice donnés par les professionnels vont quelques fois dans le même sens, mais parfois ils se contredisent… En général, ce que vous ressentez est juste, faites-vous confiance.

 meilleure assurance prenatale

Comparative | Free quotation


Specialists of monbebemavie.ch they analysed the best Pre-birth Insurance offers of the 9 biggest health insurance companies in Switzerland and present you the results in a personnalised way.

Other articles that could interest you

Receive our pre-birth guide for free